Astuces pour organiser et animer un focus group

Vous avez décidez de lancer un nouveau produit ou service et souhaitez tester votre concept? Pour savoir si votre offre est adaptée aux attentes des consommateurs, rencontrer sa future clientèle via des études de consommation est fortement recommandé. Les « focus group » peuvent vous permettre de tester la viabilité d’un projet, de confronter vos idées, mais aussi d’obtenir des insights consommateurs pour valoriser votre offre et optimiser vos campagnes de communication !

entretiens-qualitatifs-turquoise-dots.png

Qu’est ce qu’un Focus Group ? 

Le focus group est une technique d'enquête qui consiste à interroger un groupe de personnes, en général de 6 à 10, pour collecter des informations sur un sujet. L’objectif d'un focus group est de recueillir un maximum de feedbacks et d'insights consommateurs pour connaître les attentes et habitudes de consommation de ses clients, adapter son offre et optimiser ses campagnes de communication.

Le focus group fait partie des techniques d'enquête qualitative, par opposition aux enquêtes quantitatives, telles que le sondage ou le questionnaire. Nous avons abordés les techniques d’enquêtes quantitatives dans notre article guide pratique: créer un sondage.

Aujourd’hui, les focus group en ligne peuvent également s’organiser en mobilisant autour d’une salle virtuelle les membres d’une communauté Facebook ou Twitter, par exemple. 

Pour organiser un Focus Group, un modérateur doit être présent pour animer et encadrer le débat. 

 
 
entretiens-qualitatifs-turquoise-dots.png

Pourquoi utiliser un Focus Group plutôt qu’une autre technique ?

L'intérêt de cette méthode est que les individus vont pouvoir interagir entre eux, donner leurs avis et confronter leurs idées ! Les focus group sont particulièrement adaptés lorsque vous souhaitez tester un nouveau concept ou confronter votre analyse aux jugements de consommateurs de profils divers. Les échanges entre les différentes personnes favorisent l’émergence d’opinions et permettent de mieux saisir les comportements et attitudes par rapport à une offre. C’est donc une technique très efficace pour obtenir des réponses en profondeur et anticiper des points de blocage et de succès. 

Enfin, le recours au focus group peut s’avérer très utile de façon complémentaire, en venant confirmer ou infirmer une analyse déjà obtenue via un sondageLe champs d'applications du focus group est large, vous pouvez en effet:

  • étudier différentes opinions et sentiments sur un sujet donné
  • tester un concept, une nouvelle offre
  • connaitre les habitudes de consommation de vos clients
  • optimiser vos campagnes de communication en obtenant des insights exclusifs
  • tester vos messages publicitaires
  • tester la satisfaction de vos clients
  • etc.
entretiens-qualitatifs-turquoise-dots.png
entretiens-qualitatifs-turquoise-dots.png

Le Focus Group se déroule en plusieurs parties:

1. La constitution du Focus Group

Choisissez entre 6 et 10 individus pour constituer le Focus Group. Pour composer l’échantillon, sélectionnez des consommateurs de profils divers mais ayant un critère homogène en commun. Ainsi, si on étudie les raisons de l’achat de produits biologiques par exemple, le critère retenu lors de la composition de l’échantillon pourra être la sensibilité écologique. 

 

2. La préparation du Focus Group

Elaborez une demi-douzaine de questions ouvertes, stimulant le travail de groupe. Préparez vos questions en veillant à encourager les participants à s’ouvrir au débat. Utilisez plutôt des questions ouvertes comme : « que pensez-vous de ce produit ? » ou des questions stimulant les avis, comme par exemple «pensez-vous qu'il faudrait changer ou garder la couleur de ce produit ? ».

Débutez par des questions générales qui encouragent les participants à exprimer leur opinion. Par exemple : « aimez-vous utiliser votre smartphone ? » Passez ensuite à des questions au cœur du sujet qui vous intéresse : « seriez-vous prêt à utiliser telle application? ». Lors de la préparation des questions, évitez d’utiliser des questions suggestives, c’est à dire qui stimulent ou encouragent la réponse souhaitée. Privilégiez d’abord les questions positives pour mettre à l’aise (par exemple, ce que les participants aiment dans un produit) puis passez ensuite aux questions négatives. 

 

3. Le déroulement du Focus Group

Choisissez un lieu neutre doté d’un système d’enregistrement audio et vidéo. Si le focus group est organisé de façon virtuelle, une plateforme évoluée d’échanges tel qu’un Chat pourra être utilisée. Un lien vers la plateforme sera envoyé à chaque participant avant la réunion.  

La durée standard d’un Focus Group est de 1 à 2 heures.  En début de séance, le modérateur est chargé de présenter le principe du « focus groupe », ainsi que les questions et le respect de l’anonymat. Le modérateur doit veiller à la bonne pratique et au bon déroulement de l’entretien de groupe dans un climat détendu. Il doit diriger le groupe, en restant neutre et en veillant à ce que tous les participants prennent part à la discussion, même les « timides ». 

A la fin de la session, une synthèse peut être réalisée pour vérifier l’accord des participants avec ce qui a été retenu. Revoyez votre objectif et demandez aux participants si rien n’a été oublié. Remerciez les participants via une indemnisation (cela peut être avec des bons d’achats ou des cadeaux par exemple).  

 

4. Le rôle du modérateur

Pour choisir le modérateur qui animera le « focus group », veillez à ce que ce soit quelqu’un d’expérimenté qui maitrise la technique de conduite de réunion par la reformulation, la clarification, et l’esprit de synthèse. L’intérêt du groupe de discussion étant de récolter des avis différents, le rôle du modérateur est de faire interagir des personnes entre elles, en canalisant les différentes tensions et en veillant à optimiser le recueil d’information et la richesse des débats. L’intervention du modérateur est donc une des clé de la réussite d’un focus group. 

Pour faire intervenir tous les participants, et pour obtenir des réponses plus détaillées, le modérateur pourra utiliser des questions telles que : « Aidez-moi à comprendre ce que vous voulez dire », « Pouvez-vous me donner un exemple ? » et « Quelle est la raison qui vous fait dire cela? »

 

5. L’analyse du contenu

La première étape est de retranscrire ce qui a été dit pendant la séance. Les commentaires de chaque intervenant sont retranscrits mot à mot, et individualisés de même que tous les aspects non verbaux. Il faut compter 8 heures de transcription pour une 1 heure d’entretien. 

Puis, les résultats doivent analyser s’il y a eu répétition de certains thèmes et souligner le non-verbal ainsi que l’émotionnel qui y est associé. Veuillez à ne jamais perdre de vue l’objectif de l’étude. Le rapport écrit comprend une synthèse narrative et descriptive, suivie d’une analyse interprétative des données et des recommandations éventuelles. 

entretiens-qualitatifs-turquoise-dots.png

Findly est une agence de conseil en stratégie digitale pour les startups et les entrepreneurs. Audit, diagnostics, benchmark concurrentiel, analyse de votre marché… sont effectués en amont, pour définir une stratégie inbound marketing optimale pour votre startup.

Et vous, que pensez-vous des focus groups? Dites le nous en commentaire.

A bientôt,
Muriel TOUATI, Findly